AccueilVoir mini compte-rendu du conseil municipal du 18 novembre 2015 à la page "au conseil munici

dimanche 23 avril 2017

Crolles, Bernin et le torrent de Craponoz

Voici le compte-rendu de la réunion du 30 mars 2017 que nous communique Jean-Claude Vollery, vice-président de l'AS-BSI (Association Syndicale de Bresson à Saint-Ismier).

Lire le compte-rendu.

vendredi 21 avril 2017

La pub à Bernin

Le 12 avril, la commune de Saint-Nazaire-les-Eymes tenait une réunion publique concernant l'élaboration de son Réglement Local de Publicité ?
Nous y étions en tant que voisins et avons recueilli l'information suivante qui intéresse Bernin :

Les RLP (Réglement Local de Publicité) établis avant la loi Grenelle II (juillet 2018) doivent être mis en conformité avec celle-ci avant 2018,. 
A défaut le RLP devient caduc et l'encadrement de la publicité est fait par la loi qui est plus tolérante à l'égard des la publicité.

Or le RLP de Bernin est antérieur à 2010. Alors, on se dépêche ?

jeudi 23 mars 2017

TouGo : les transports du Grésivausdan

Bernin 2020 participait à une réunion de secteur :

Mercredi 15 mars 2017
"Venez donner votre avis sur TouGo"
Le nouveau réseau de transport TouGo a démarré le 29 août 2016.

Après plusieurs mois de fonctionnement, TouGo organise des comités de secteurs sur le territoire du Grésivaudan pour échanger avec les habitants sur l'offre de mobilité et la mise en place de nouveaux  ...lire le compte-rendu complet.

jeudi 16 mars 2017

Parrainages pour les élections présidentielles.

Quelques maires de communes proches s’engagent :

Entre autres :

Pierre FORTE, Maire de Lumbin, parraine F. Fillon,
François STEFANI, Maire de Tencin, parraine B. Hamon
Philippe VOLPI, Maire de La Terrasse, parraine B. Hamon,
Laurette THERY, Maire du Touvet, parraine B. Hamon,
Pierre BEGUERY, Maire de Montbonnot, parraine E. Macron,
Franck REBUFFET-GIRAUD, Maire de Saint Jean-le-Vieux, parraine E. Macron
Cécile ROCCA, Maire de Bernin, parraine F. Fillon.

dimanche 12 mars 2017

Torrent de Craponoz : la Commune vous informe.

Ainsi que nous l'avions recommandé à Madame le Maire (voir notre article du 28 décembre 2016), une information des riverains  est annoncée :

lundi 20 février 2017

Les Maréchales (suite).

Une rencontre a eu lieu le 10 février entre les promoteurs et les riverains.

Un très malencontreux concours de circonstance n'a pas permis à certains, sinon riverains mais pour autant très proches du site d'y participer, n'ayant pas été destinataires de l'invitation.
En la circonstance, ce n'est pas tant la proximité qui nous intéressait, que les remarques qui auraient pu être faites, avec l'espoir,  peu probable, vu l'avancement du projet et l'état d'esprit des concepteurs, d'être entendus à cette occasion.

Le plan masse n'était plus amendable, compte tenu de sa compatibilité évidente avec l'OAP, mise au point avec les mêmes concepteurs, le rendant partant juridiquement recevable, y compris dans sa grande faiblesse !
L'architecture, ayant fait l'objet de notre analyse précédente restait amendable, pour autant nous savons que la directive donnée aux architectes est celle du moindre coût à la construction. Or la demande de mettre des passées de toiture sur les bâtiments ne va pas dans ce sens et tant pis si la dégradation des murs due à la pollution et à la pluie rejaillira sur l'aspect des bâtiments et sur les coûts d'entretien, donc sur la valeur des biens !  

Cette réunion a été l'occasion de confirmer la prise en mains de ce projet par les promoteurs, au détriment de l'intérêt général.
La chronologie est édifiante : présentation par la mairesse des promoteurs (avec leurs architectes) qui allaient mener la réunion et sitôt fait départ de la première magistrate de la commune.
Dans la salle, silencieux, 2 adjoints rejoints tardivement par l'adjoint à l'urbanisme qui lui non plus n'avait rien à dire, s'agissant de la présentation d'un simple programme immobilier conforme à ce  qu'il avait contribuer à mettre en place, un autre adjoint, tout aussi discret, allait les rejoindre avant la fin de la séance.
Pour finir, les riverains avaient l'air bien contents, les élus et les promoteurs aussi.

L'actualité nous permet un commentaire, en lien avec ce qui vient d'être décrit.

Lors du dernier conseil municipal (08 02 17) il a été rejeté l'idée d'inscrire Bernin dans la logique du PLUI (intercommunal), rien de surprenant à cela, la révision du PLU a été menée pour éviter de se le voir imposer.
La détermination dont les élus ont fait preuve reflète bien l'idée de laisser place aux intérêts particuliers locaux plutôt que de s'inscrire dans une vision d'intérêt général élargie.